Personnal Branding Tribes

Booster sa carrière grâce au Personal Branding.

Qu’est-ce que le Personal Branding ?

Le Personal Branding est un effort conscient et intentionnel de créer et d’améliorer la perception de votre propre image.

En résumé, c’est le Marketing de soi-même.

La part non négligeable des réseaux sociaux dans nos vies actuelles impose des règles nouvelles. Il y a encore quelques années, seuls vos proches ou votre famille savait ce que vous aimiez, ce que vous faisiez, ce que vous lisiez ou ce que vous pensiez. Désormais, tout le monde peut avoir accès à cette information de par votre activité en ligne. Les réseaux sociaux savent désormais tout, ou presque, de vous et savoir utiliser sa e-reputation à son avantage est un art devenu indispensable pour briller en société.


1 – Pourquoi le Personal Branding est (presque) obligatoire de nos jours?

Le marché du travail est une jungle

C’est différent, unique et ultra-personnalisé

En France, particulièrement, on nous apprend à rentrer dans une case. Et idéalement, de ne pas trop en sortir. On se ressemble tous et, au moment de chercher un nouvel emploi, l’objectif est justement de se différencier, de sortir du lot. Un Personal branding bien travaillé permet justement de se démarquer.

Exemple: En 2021, une étudiante a postulé dans la startup Respire en reprenant les codes de l’entreprise. Elle a intégré un CV sur un déodorant et l’a envoyé au siège de Respire. Choix payant puisqu’elle a été embauchée.

Faire passer des messages beaucoup plus facilement

Que ce soit sur Linkedin ou durant une conférence en direct, faire passer un message passe avant tout par le public qu’on aura préalablement capté. C’est effectivement un travail de longue haleine mais, plus on aura travaillé son Personal Branding auparavant, plus le message sera vu, entendu et relayé.

Exemple: Guillaume Moubèche communique de manière très transparente sur sa société Lemlist, ses difficultés et sa volonté de ne pas lever de fonds. Il a d’ailleurs monté un plan de communication autour d’une levée de fonds de 30 millions qu’il a par la suite refusé. C’est également un bel exemple de communication croisée entre Linkedin, Twitter et Youtube.

Le personal branding est outil Marketing extrêmement puissant

Savez-vous combien d’abonnés Elon Musk a sur Twitter ? 63 millions

Et Tesla ? 12 millions

Les gens suivent des leaders, une vision, une opinion. Bien plus qu’une marque.

Twitter, Linkedin, Instagram ou TikTok l’ont bien compris. À vous d’en tirer parti.

Exemple: Anthony Bourbon: Le fondateur et CEO de Feed utilisent son profil personnel Linkedin comme un outil marketing à part entière. Il partage sans langue de bois son quotidien, les projets dans lesquels il s’investit et est arrivé à s’imposer, en quelques années seulement, en un acteur important du monde de la Tech et de la Food


2 – Comment construire un Personal Branding de 🔥

Définir ses objectifs

Le Personal Branding est utile pour une multitude d’objectifs. Et la stratégie qui en découlera sera forcément différente selon ce que chacun cherche.

Il faut également savoir que le développer son Personal Branding est un processus long. Les retours ne seront pas immédiats. Autant le savoir tout de suite pour éviter les frustrations et abandonner trop tôt.

Quelques exemples d’objectifs:

  • Trouver un nouveau job
  • Développer son réseau professionnel
  • Trouver des nouveaux clients
  • Trouver des nouveaux partenaires
  • Recruter
  • Trouver un associé

Dans la mesure du possible, s’assurer que le (ou les) objectifs sont SMART (Specific, Measurable, Achievable, Realistic et Timeframe)

Définir son message et le ton employé

L’important lorsque l’on veut développer son Personal Branding, c’est d’être cohérent, de parler de sujets que l’on maitrise (dans la mesure du possible), de ne pas s’éparpiller et d’être consistant.

Lorsque vous décidez de suivre une personne sur un réseau social, c’est parce que vous êtes intéressé par les sujets qu’il/elle traite, par sa vision des choses et sa manière de parler.

Il est donc important de choisir 3 à 4 sujets (maximum) sur lesquels vous allez vous exprimer. Idéalement, ces sujets seront liés entre eux.

Exemples de sujets à traiter:

Le ton est également très important. Les personnes qui vous suivent apprécieront votre ton direct, lisse, provocateur ou clivant. Garder une ligne éditoriale est importante pour la cohérence de votre message dans le temps.

Et lorsque vous aurez vos premiers “haters”, qui n’apprécieront ni le fond, ni la forme de votre contenu, c’est bon signe. Travailler son Personal Branding, c’est aussi accepter qu’on ne plaira pas à tout le monde, et c’est parfaitement normal.

Définir son image

Selon le réseau social sur lequel on décidera de communiquer, on utilisera plus ou moins d’objets visuels. Instagram, Youtube ou Tiktok sont plus propices à l’utilisation de la vidéo ou des photos.

Encore une fois, le code vestimentaire, le montage, l’angle sont des éléments à réfléchir en amont. Selon son sujet de prédilection et le ton employé, il faudra choisir une image cohérente afin d’attirer un public qui pourra facilement s’identifier avec vous.

Certains vont même plus loin en s’appropriant une couleur en particulier, un emoji (Ex: Grégoire Gambatto, ex-CEO de Germinal qui utilisait l’emoji 🚜 dans tous ses posts Linkedin), un hashtag ou un signe distinctif (moustache, tenue vestimentaire..)

Choisissez l’image qui vous ressemble. Assumez là. Foncez

Planifier ses actions

Quel que soit le réseau social que l’on choisit, une des clés de la réussite est la consistence. Publier une vidéo Youtube par mois, un tweet par semaine ou un post Linkedin tous les 3 mois ne va pas vous aider à vous construire un Personal branding digne de ce nom.

Il faut, certes, en avoir conscience et s’organiser en conséquence.

Des outils comme Notion, Evernote, Notes permettent de noter vos idées de publications et d’écrire ses brouillons.

Des outils comme Buffer permettent de programmer ses posts à l’avance et de ne pas oublier de les publier. Une routine de création de posts/publications est obligatoire. L’avantage c’est que, plus on en fait, plus c’est facile d’en faire. La créativité est un muscle qui s’améliore en faisant.

Les premières publications ne sont pas toujours au rendez-vous, mais elles sont cruciales pour faire des tests (quel contenu, quels horaires pour publier, quel format d’écriture ou de vidéo).

Lorsqu’on développe son Personal Branding, on génère de la donnée. Beaucoup de données.

Suivre sa Data

On peut les classer en 2 catégories:

  • Vanity metrics: elles n’apportent pas grand-chose, mais elles font du bien à l’ego.

Ex: Nombre de vues, Nombre de clics, Nombre de commentaires, Nombre d’abonnés supplémentaires…

  • Données pertinentes: Leads obtenus après une publication, demandes d’entretien, demande de partenariat, CA généré, nouveaux clients..

A vous de savoir être lucide sur les données que vous allez générer. Traquer ses données dans le temps est intéressant afin de mesurer sa progression et les points à améliorer.


3 – Cas concret: Linkedin

Lorsque l’on pense Personal branding, on pense évidemment à Linkedin. Le réseau social professionnel par excellence aux 800 millions de membres dans le monde (23M rien qu’en France, soit près de 65% de la population active).

Un passage obligé de nos jours et aux règles d’usage plutôt simples

Voici les plus importantes:

Avoir un profil complet

Cela paraît évident, mais finalement peu de profils sont optimisés correctement.

Une photo qui vous ressemble. Pas besoin d’être en costume ou en tailleur pour avoir l’air pro. Soyez vous-même, ça suffit largement.

Un intitulé de poste percutant. Vous pouvez directement dire ce que vous cherchez ou parler du service que vous proposez.

La section à propos. C’est le moment de parler de vous, de vos plans et de votre ambition. Soyez original, drôle (pourquoi pas) et percutant. N’oubliez jamais que les recruteurs passent très peu de temps sur un profil.

Les expériences professionnelles: Parlez de vos réussites, donnez des chiffres, soyez concret.

Les références: Demandez-en, vous pourrez les partager si on vous les demande en entretien d’embauche.

Développer votre réseau : c’est un peu le but de Linkedin en même temps ? Et puis c’est facile d’envoyer une demande de connexion. C’est juste un clic.

Connectez-vous aux gens qui vous inspirent (ou suivez-les, c’est aussi une option)

Connectez-vous à vos pairs et engagez la conversation. Vous pouvez toujours apprendre d’une autre personne, et toujours apporter quelque chose à quelqu’un.

Connectez-vous avec vos clients ou vos prospects. Ils pourront en apprendre sur vous en voyant votre profil. La messagerie Linkedin n’est pas forcément très user friendly, mais c’est un canal intéressant d’échange.

Le must du must: créer du contenu

Il faut créer du contenu de manière régulière. Minimum 1 fois par semaine

Être percutant dès les 2 premières lignes. Il faut que les lecteurs aient envie de cliquer sur le bouton “Voir plus”

Il faut que les lecteurs aillent jusqu’au bout du post. Chaque ligne doit donner envie de lire la suivante. Le fameux dwell time de Linkedin (=temps passé sur le post par les lecteurs)

Il faut que le post soit engageant. Si les lecteurs likent le post, c’est bien. S’ils commentent, c’est le top. Et si les lecteurs se répondent entre eux, c’est le jackpot. Il faut parler de sujets où les gens peuvent s’identifier, et donner leur avis. Être clivant aide à lancer le débat.

À quelle heure il faut publier. Idéalement le matin, de Lundi à Vendredi. Même si certains vous diront que le week-end, ça marche aussi. Le mieux: faites vos propres tests.

Les 2 premières heures de publication sont cruciales. Plus le post démarre fort, plus il sera diffusé.

Ne partagez pas de contenu existant (via un journal par exemple), l’algorithme n’aime pas ça. Créez plutôt votre propre contenu. Ça prend plus de temps, mais ça marche.


4 – Comment améliorer son Personal Branding et sortir du lot ?

Consistance

Travail son Personal Branding, c’est du travail. Sur la durée. Personne ne réussit à sortir du lot en postant une vidéo Youtube ou en faisant un seul tweet. Même s’il a bien marché. La consistance est la clé la plus importante du succès d’un bon Personal Branding.

Être authentique

Les gens vous suivront pour qui vous êtes, pas pour le rôle que vous jouez.

Exemple: Enzo Colucci

Enzo, avec une touche d’humour, partage son quotidien de Sales chez Sunday avec brio. Il a également lancé son propre podcast sur le thème de l’échec et du rebond et partage son expérience de commercial à travers de différents articles.

Enzo a d’ailleurs écrit un super article sur Follow Tribes sur le Cold Calling. Un bijou.

Travailler son réseau

Si vous créez du contenu de qualité, les gens viendront à vous, c’est une évidence. Par contre, rien ne vous empêche d’aller vous-même à la rencontre d’autres personnes. Les suivre sur les réseaux sociaux, leur proposer un café (physique ou virtuel), leur demander des conseils, ou accepter d’en donner.

Créer du contenu de qualité

Il n’y a pas de recette miracle. Plus votre contenu sera de qualité, plus votre Personal Branding sera de qualité.

S’inspirer des autres qui réussissent est un super moyen d’apprendre les ficelles de Personal branding. Lire, se documenter, faire de la veille, échanger avec ses pairs sont d’autres moyens de créer du contenu de qualité.

Par contre, créer du contenu utile et qui donne envie de réagir et d’interagir est le meilleur moyen d’améliorer votre visibilité.

Donner gratuitement avant de recevoir. Tout est accessible (presque) gratuitement aujourd’hui sur Internet. Donner 95% de votre savoir gratuitement, régulièrement vous permettra d’avoir un Personal branding intéressant. Cela mettra également en avant un trait de votre personnalité. Un futur employeur qui voit passer du contenu gratuit pourra être tenté de vous contacter si cette façon de faire correspond à la culture et à la vision de son entreprise.

Choisissez un camp: On ne peut pas plaire à tout le monde. Soyez clivants et assumez-le. C’est souvent un bon moyen d’engager avec ses abonnés.


5 – Les erreurs à éviter lorsque l’on travaille son Personal Branding

Ne pas être soi-même

Il est intéressant de regarder ce qui se fait ailleurs. Par contre, les gens ne vous suivront pas parce que vous essayez de ressembler à un/e autre. Soyez vous-même, assumez-le, donnez votre avis, soyez ouvert au dialogue et aux critiques et tout se passera bien.

Ne pas s’actualiser

Le monde bouge vite, très vite. Quel que soit son domaine d’expertise, il est important d’être à la page si on veut garder son audience engagée. La veille a donc un rôle crucial. Les réseaux sociaux eux-mêmes, les newsletters, les podcasts sont d’excellents moyens de faire de la veille.

Ne pas suivre sa stratégie initiale

Certes, une stratégie est faite pour évoluer au fil du temps. Néanmoins, changer de message ou de vision tous les quatre matins perdra votre audience, qui se désengagera et votre Personal Branding en sera affecté. La cohérence paye.

Ne pas connaître les règles des réseaux sociaux qu’on utilise

Chaque réseau social a ses règles, un algorithme à satisfaire. Il est important de se former correctement aux règles à suivre sur chaque réseau social. Ceux qui connaissent le mieux le réseau social qu’ils utilisent sortiront vainqueur.

Ne pas engager avec sa communauté

Les personnes qui vous suivent le font pour plusieurs raisons. Ce que vous dites, comment vous le dites, votre vision, vos projets. Engager avec sa communauté est primordial pour avoir un Personal Branding intact. Répondre aux messages envoyés (même si on peut automatiser pas mal de choses), répondre aux commentaires postés, accepter la contradiction fait partie du jeu du Personal Branding. Il faut le savoir et l’accepter.


6 – Conclusion: Travailler son Personal Branding le plus tôt possible dans sa carrière

Le Personal Branding devrait être enseigné dès l’école tant son impact peut être puissant par la suite. À l’heure des réseaux sociaux uniformes, lisses et peu engageants, une poignée de personnes a compris que travailler son Personal Branding était un élément déterminant pour réussir sa carrière. Sortir du lot, publier du contenu, être soi-même et avoir une opinion forte fait partie des éléments que recherchent les entreprises.

Être visible grâce à des publications permet à votre audience de vous connaître, et donc de vous approcher pour des collaborations, des partenariats ou une offre d’emploi.

Et ce n’est pas quand on en a besoin qu’il faut se décider de s’y mettre. C’est un travail de longue haleine et mieux vaut commencer le plus tôt possible.


You May Also Like